L’histoire de Lateef : le premier chien soigné au sein du programme de TNVR de PAL en Palestine

Les chiens errants de Palestine sont, depuis de nombreuses années, la cible d’un contrôle démographique létal causant la douleur, la souffrance et la mort de ces animaux innocents. Lateef peut être sûr qu’il ne subira pas le même sort : le premier chien à avoir été castré et vacciné dans le cadre du programme TNVR de PAL. Désormais, le contrôle du nombre de chiens de la ville palestinienne de Tulkarem sera pratiqué avec compassion. Il y avait là l’histoire de tableau Lateef. Voyez ci-dessous le détail du programme appliqué à Lateef.

En Février 2015, en collaboration avec l’Université d’Al Najah, PAL a déployé localement son programme de stérilisation pour les chiens errants de Palestine (TNVR). Baptisé « Lateef » (qui signifie « doux » en arabe) par notre équipe, notre premier patient a particulièrement bien réagi à l’intervention. 240 chiens seront stérilisés et vaccinés dans le cadre de ce programme pilote, qui a été généreusement financé par Dogs Trust. Cliquez ici pour en savoir plus sur le programme.

L’équipe de PAL a installé des pièges là où des chiens errants sont régulièrement repérés dans la ville de Tulkarm en Palestine.

L’équipe vétérinaire bénévole a multiplié le nombre de pièges.

Lateef est le premier chien, quelque peu réticent, à avoir été capturé dans le cadre du programme. L’équipe de PAL était consciente de l’importance de le rassurer et d’établir un lien de confiance avec lui.

Tout le monde sort de la salle de rétablissement improvisée pour laisser le vétérinaire en chef, Docteur Belal, de passer du temps avec Lateef avant de le transférer vers son chenil provisoire aménagé pour l’opération ayant lieu le lendemain matin.

Lateef reste calme en attendant l’opération chirurgicale et les vaccinations.

Lateef est préparé pour l’intervention qui est simple et rapide et va avoir pour effet d’empêcher Lateef d’engendrer d’autres chiots afin de réduire la population de chiens errants en Palestine.

Durant l’opération dirigée par le vétérinaire en chef Docteur Belal, les étudiants en médecine vétérinaire de dernière années apprennent comment se pratique l’opération. Ceci leur permettre de faire de même au sein de leur exercice privé une fois leur diplôme obtenu. Lateef est également vacciné et l’on dresse son bilan de santé.

Pendant que Lateef est anesthésié, on lui tatoue l’oreille de manière à pouvoir l’identifié en tant que membre de la population canine traitée dans le cadre du programme.

« PAL 1 » est l’indication tatouée à l’oreille de Lateef qui est ensuite reconduit dans la salle de récupération dans laquelle il restera de 24 à 48 heures sous la surveillance bienveillante de l’équipe.

Lateef est calme et amical à la suite de l’opération. Après une courte récupération, on l’estime prêt à être libéré.

Lahttps://pal.ps/wp-content/uploads/2016/02/first-dog-0117-300×200.jpgteef est reconduit par l’équipe de capture vers la zone dans laquelle il avait été capturé.

A nouveau libre !

L’équipe de PAL surveille Lateef pour s’assurer qu’il se déplace à son aise et qu’il ne montre aucun signe de douleur ou d’inconfort. Il semble heureux et en bonne santé alors qu’il disparaît sous le soleil.

Photos : Klaus Petrus/PAL (Chaleureux remerciements à Network for Animal Protection pour avoir encouragé la documentation de cette initiative).

Share

Les commentaires sont clos.